top of page

Savoir reposer l'esprit

Dernière mise à jour : 4 avr.

Reposer l'esprit comme on met à tremper un linge neuf à l'eau froide pour enlever l’apprêt du neuf . Voilà une image pour illustrer ce moment salvateur à votre santé mentale.


Lorsque le cerveau bouillonne d'idées, que vous souffrez de traiter toutes ces informations à la fois. Que vous aimeriez mettre en pause vos rouages, vos réflexions.


J'ai pour vous une petite astuce que j'ai trouvé à force d'expérimenter, de chercher un moyen de trouver le repos.


La méditation ? avec encens, bougies, musique douce.. déjà quel encens celui de nature et découverte ou celui ramené de ce voyage exotique ? Ah non pas celui là... trop de souvenirs... l'échoppe du marchant... le papier de soie... l'emballage avec ses écritures et ses motifs étranges. Celui de nature et découverte alors...ah zut il y en a plus..et oui vous aviez gardé la boîte pour vous souvenir de la référence. Sauf qu'ils ont changé le packaging depuis et que c'est bien dommage, car vous ne trouvez plus ce parfum là. Mais bon on sait jamais. On garde la boîte, parce qu'ils feront peut être une édition spéciale souvenir pour tous les gens comme vous ?


Quelle bougie ? La parfumée qu'on vous a offert à noël et que vous n'avez pas encore osé allumer parce que ... elle est jolie avec sa petite mèche encore vierge. Et puis de temps en temps, vous la sentez en fermant les yeux...oh ce parfum que vous aimez tant. Non celle là on y touche pas. Hors de question. Surtout pour une première méditation. On ne sait même pas si ça va marcher... Les chauffes plat ? Mmmh pas assez cérémoniel. Trop cheap. Vous risqueriez de passer des heures à regarder le support métallique, en vous demandant comment ils arrivent à faire un rond parfait, l'emboutir, le découper, dans une matière aussi fine, sans faire de vilaines bosses. Tiens d’ailleurs comment....


La musique ? Alors déjà, les sempiternelle mélodie au synthé, jamais de la vie ! Autant se pendre avec du PQ tressé. Le temps de réaliser un cordage assez résistant et ça vous coupe toute spontanéité du geste. Vous, vous voulez de la vrai musique trans chamanique. Celle du fond de l’Amazonie. Enregistrée dans des conditions improbables. Par un aventurier improbable. Avec des instruments imp... Bon alors hop internet : ...musique trans.... non pas celle là...pas celle là non plus .....Pff... il y a vraiment des gens qui font de la musique avec leur....


Voilà pourquoi la méditation... Pour vous, c'est comme ces références de saga incontournable, que TOUT le monde a vu et adoré, notamment ce passage génial où maître Yo... Sauf que cette saga, plus on vous bassine avec, plus ça vous repousse. Que si au début, vous vous sentiez un peu concon de ne pas avoir vécu cette imprégnation, ces émotions de toute une communauté de fan.. aujourd'hui vous ressentez presque un peu de fierté dédaigneuse de ne pas en être. Préservé des autoroutes culturelles avec pause pipi entre chaque saison, grand chapitre...


Donc oubliez la méditation, je vous rassure tout de suite. N'ayez aucune honte à ne pas y arriver. Malgré toute volonté et abnégation dont vous êtes capable, vous trouverez cela ch...


En fait, il faut prendre le problème à l'envers. Lorsqu'il y autant d'informations dans votre cerveau, autant de processus de réflexion amenant, à des nouveaux résonnements, puis des réflexions et ainsi de suite. Autant ne pas chercher à les contraindre. Les canaliser en mettant un petit bonhomme à chaque embranchement qui dirait "stop attention ! pas par là, il y encore quatre embranchements, avec deux nouveaux paradigmes à sauter, trois champs de réflexion en travaux".


Non, vous le savez bien, vous n'aimez pas être bridé, ce serait gâcher ce que la nature vous à offert, et même si vous en souffrez, avouez votre fierté de l'avoir reçu.


Ce qui marche vraiment c'est d'abord de laisser venir tout, mais absolument tout ce qui vous passe par la tête. Ouvrez les vannes, allez-y, journée porte ouverte des idées, réflexions trauma, lâchez tout. Oui même ce vieux dossier sur les lampes en bois flotté. Toi aussi concept de ferme village éco-responsable à autonomie partagé. Tu peux venir. N'est pas peur. Y a de la place t'imagine pas.

Aujourd'hui c'est la grande bourse, venez tous au vide grenier, installez vos tables de camping, y a un buffet, des boissons prenez vos aises.


Devenez cette personne sympathique à l'accueil de votre cortex préfrontal. Vous allez voir défiler du monde. Vos projets inaboutis, vos réflexions philosophiques, vos colères d'injustice, vos amours impossibles...Aller aller aller avancez, rentrez donc. Personne ne restera dehors.

Et puis cette foule qui passe devant vous ce sont les fourmis qui s'agitent lorsqu'on les dérange dans leur nid. Leurs mouvements erratiques nous brouillent la vue.

Laissez les donc s'agiter, courir dans tout les sens, à vouloir votre temps de cerveau disponible. Laissez les crier "donne-moi trois neurones.. allez trois neurones steup...avec ça je te monte une éolienne en papier mâché et baleine de parapluie !!!" Regardez les ces dossiers, ces idées, ces réflexions, comme chacun de vos enfants que vous aimez tendrement. Et que vous laisseriez cette fois ci, se dépatouiller tous seuls dans le grand bain de votre réalité.


Elle est là l'astuce. Prendre du recul. Personnifier un peu. Laisser beaucoup s'agiter.

Car ce qui nous pousse à la sur-réflexion c'est l'attachement que l'on porte à cette réflexion. Si on accepte d'aimer à égalité chacune de nos pensées. Il n'y a plus de tri à faire, plus de casier à ranger, plus d'étage à prioriser. Tout ce petit monde dans votre tête vit sa vie dans un joyeux bordel et c'est tan mieux. Vous devenez leur maman ou leur papa. Vous les aimez sans préférence avec ce regard un peu béa, amusé, fier.


Ils ne sont plus les enfants turbulent dans vos pattes, à qui vous accordez une attention particulière parce qu'il faut penser à leur place. Laissez-les turbuler ensemble dans le champ d'herbe sauvage. Venez vous assoir sur ce banc de bois. Contemplez le vaste royaume de votre cerveau avec satisfaction.


Ainsi, vous vous accordez le repos du créateur et coupez le cordon qui vous lie à vos œuvres.









9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page